LES LAMPES REGULATRICES "CELSIOR" et "URDOX"

imgp5979.jpg

Les lampes régulatrices « RADIO-CELSIOR »

 

Ayant trouvé au fond d’un carton 3 lampes marquées « CELSIOR » et présentant une apparence un peu différente j’ai voulu en savoir un peu plus :

Très peu de documentations existent sur ces lampes fabriquées dans les années 30 par la firme française « RADIO-CELSIOR » .

Il s’agit de lampes comprenant plusieurs filaments de différentes résistances, cela étant calculés pour être mis en série avec les filaments des tubes radio dans un poste tous courants.

Dans ces postes "tous-courants" les filaments de chauffage de toutes les lampes étaient mis en série et cette "chaine" était branchée directement sur l'arrivée secteur!...

Mais la plupart du temps le total des tensions filaments ne faisait pas 110volts et encore moins 220V, alors les fabricants ont cherché diverses solutions pour "chuter" la tensionn restante:

la première solution était une grosse résistance bobinée mais ça chauffait beaucoup et prenait de la place, alors sur les petits postes on a utilisé aussi les "cordons chauffants : un fil résistant etait inséré dans une gaine d'amiante et le tout était introduit dans le cordon secteur du poste...le système était très dangereux car en cas de mauvais contact le cordon pouvait prendre feu...!

Ces lampes sont destinées à remplacer tout cela :

Ici le filament est sous vide, il est en tungstène et la lampe aura une durée de vie très importante.

Les lampes sont calculées avec précision pour un jeu de tubes radio et vont souvent permettre d’alimenter une ou plusieurs lampes cadran.

Certaines lampes régulatrices ont aussi un jeu de résistances supplémentaires qui va permettre de faire fonctionner le poste en 110V, 130V, 220V, 240V.

Il a fallu concevoir plusieurs séries de lampes : une pour les tubes radios Américains qui consomment 0,3A, et une pour les tubes Européens qui consomment 0,2A.

En fonction du poste pour lequel elles sont destinées il existe différents culots et il ne faudra pas les intervertir.

Le tableau ci-dessous trouvé sur internet et provenant d’une ancienne revue récapitule les différents modèles qui ont existé chez Radio-Celsior:

Clik pour agrandir:

regulatrices.jpg

 

 

Pour ma part j’ai 3 lampes de ce type, toutes les 3 de marque « RADIO-CELSIOR »

 

Il y a une F210, une 35A12, et une A40N.

Les deux dernières sont en culot octal standard et la première a un culot 5 broches plus anciens.

On va voir les possibilités de chacune :

F210

Culot 5 broches:

Alimente une « chaîne de lampes » en 30V +24V + 4 lampes en 13V...La tension restante étant absorbée par la régulatrices!

Prévue aussi pour une lampe cadran de 110V 0,036A

35A12

Alimente une série de lampes américaines : 25V + 25V + 4 lampes en 6,3V + 2 lampes cadran de 6,3V 0,3A

A40N

Elle est un peu similaire à la précédente : 25V + 25V + 3 lampes en 6,3V + 2 lampes cadran 6 ,3 V 0,3A.

On voit bien que les combinaisons de chauffage sont très précises, elles sont calculées pour qu’en usage normal le filaments soit juste porté à l’incandescense, le but n’étant pas d’éclairer la pièce où le poste fonctionne !...

Voici ce que ça donne en les alimentant avec une tension continue d’environ 30V.imgp5982.jpg

 imgp5987.jpg

imgp5989.jpg

 

Une fois de plus lles constructeurs n’on pas manqué d’imagination pour améliorer la fiabilité et la sécurité des postes de radio, voici par exemple l'utilisation d'une régulatrice dans un poste de la fin des années  30:poste1.jpg

On utilise une lampe régulatrice Celsior R30N et le total des filaments des lampes utilisées fait 30 + 24 + 12 + 12 volts et la lampe cadran fait 6,3v 0,1A ...On remarquera sur le schéma que ce modèle de lampe régulatrice permet l'utilisation du poste sur les réseaux de 110V à 240V par simple commutation d'une résistance intégrée a la lampe, le 2è pôle du secteur est lui, relié au chassis!imgp8561-1.jpg

Inconvénient: Le poste reste un "tous-courants" et on a aucune isolation vis à vis du réseau...Ci-dessus une régulatrice "CELSIOR" montée sur un poste LUXON (voir restauration sur le site!)...


 

LES REGULATRICES URDOX

 

Régulatrice supprimant le courant de pointe au démarrage des postes tous courants.

 

 

Pour lampes européennes

Courant de chauffage : 200 mA

 

 

Référence No :

 

Chute de

tension en

Volts

Type

de

culot

 

620v

1120

2020

3620

4520

 

 

6

12

20

36

45

 

 

Vis

3 broches

3 broches

3 broches

3 broches

 

 

Pour lampes américaines

Courant de chauffage : 300 mA

 

 

Référence No :

 

Chute de

tension en

Volts

Type

de

culot

 

930

1230v

1230

1530

2530

3530

4530v

5030v

5530

 

 

9

12

12

15

25

35

45

50

55

 

 

3 broches

Vis

3 broches

3 broches

3 broches

3 broches

vis

vis

3 broches

 

 

COMPOSITION.-La régulatrices URDOX est constituée par un bâtonnet de matière spéciale (oxyde d’uranium ). Celui ci est enferme dans un tube de verre rempli d’un gaz neutre et muni d’un culot a trois broches. Deux de ces broches sont branchées, la troisième sert au guidage.urdox.jpg

 CARACTERISTIQUES.- L’URDOX a une résistance  à froid très élevée. Celle ci baisse progressivement suivant une courbe logarithmique sous l’action de la température de service.

 FONCTIONNEMENT.- Lors du branchement d’un poste “tous courants”, le courant de démarrage atteint pendant une fraction de seconde une intensité très élevée. Cette pointe abrége la durée des lampes et des ampoules de cadran et fait souvent griller leurs filaments.

 L’URDOX remédie à cet inconvénient en supprimant ce courant de pointe grâce à sa résistance élevée a froid.

L’URDOX conserve en service une certaine résistance qui assure une chute de tension constante permettant la suppression du cordon ou de résistance chauffante. On branche la régulatrice en série dans le circuit filament des lampes.

 TUBES REGULATEURS FER HYDROGENE

 

Désignation

Culot

Courant en  A

Plage de régulation

en volts

1904

Européen 4 broches

0,1

40 a 80

1915

Européen 4 broches

0,24

40 a 60

1926

Européen 4 broches

0,18

Résistance fixe

1927

Européen 4 broches

0,18

30 a 140

1928

Européen 4 broches

0,18

100 a 220

1945

Européen 4 broches

spécial

C1

Européen

0,2

80- a 200

C8

-

spécial

C9

-

spécial

C10

Européen

0,2

35 100

C12

Européen

0,2

Entre F1 et F2  80 a 200

Entre F1 et PM 35 a 100

 

Surtout ne pas confondre :  l'urdox est une CTN destinée à limiter le courant d'appel de la chaine filament au démarrage et n'a aucune fonction de régulation de celui ci. 
L'urdox se présente sous la forme d'un bâtonnet de 1 a 3 mm de diamètre de 20 a 50 mm de long fait d'une céramique noire (oxyde d'uranium) dans une ampoule sous vide. 
Aujourd'hui on fait les CTN avec d'autres matériaux plus performants et on réserve l'oxyde d'uranium a des usages beaucoup plus belliqueux..... 

La lampe fer hydrogène est une CTP destinée a réguler la tension HT des postes tout courant . 
elle se présente sous le forme d'un fin filament de fer (coefficient de température positif très important) dans une atmosphère d'hydrogène qui le protège et par sa forte conductivité thermique augmente encore l'effet du coefficient de température. 
On peut effectivement a défaut la remplacer par une simple lampe a filament tungstène de la bonne puissance mais l'effet de régulation est moindre. 

 D’après un article de M.Mur (forum Radiofil)


Commentaires (1)

Michel Gauthier
  • 1. Michel Gauthier | 13/07/2017
Bonjour,

Cet exposé parfaitement documenté, confirme le niveau technique des chercheurs de cette époque.

Compte tenu des moyens de mesure et d'investigation disponibles durant ces années, j'ai pour eux une grande admiration.

Merci de votre travail

Michel Gauthier

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 16/08/2013