Re-construction d'un poste à lampes

 

J'ai remarqué que certains "Restaurateurs de postes" procèdent d'une manière assez surprenante:

Au lieu de remplacer les quelques composants pouvant poser problème et rechercher ensuite les pannes éventuelles, ils se livraient à un exercice assez "radical":

Ils démontent complètement le poste à restaurer, ils repeignent le châssis, le transfo, le haut-parleur, le CV...etc

Puis refont un câblage à l'identique avec des composants neufs...

cette manière de "restaurer" n'est pas la mienne, mais après tout, chacun fait ce qu'il veux...

 

Toutefois, histoire de m'amuser, j'ai voulu tester ce genre d'exercice...

Il me restais dans un coin de l'atelier un petit poste "tous courants" de fabrication artisanale:Cibot

Une fois démonté et sorti de sa caisse:

Imgp8851 1

Le châssis est très compact et j'ai trouvé une "PUB" qui y ressemble beaucoup:

Cibot04A part l'aiguille cadran qui est rotative c'est bien le même poste!

Il date des années 40, et utilise un jeu de tubes spéciaux pour ce type d'engin:

6E8, 6M7, 6H8, 25L6, 25Z6  en support octal.Imgp8854

Les éléments sont très serrés, ces postes "chauffaient" beaucoup et étaient prévus pour un usage d'appoint.

Dessous c'est assez compliqué de s'y retrouver:Imgp8856Heureusement que le nombre de composants est assez limité.

Le schéma de ces postes est assez simple:Cibot03En plus des références existantes j'ai rajouté les valeurs des composants!

Comme on peux le voir il s'agit d'un montage super-hétérodyne assez classique, de nombreux revendeurs parisiens proposaient à la vente le "kit complet" prêt à monter!

La valeur de la F.I est de 472Khz.

L'alimentation des tubes se fait directement en 110Volts un des pôles du secteur est relié directement au châssis!

Le branchement des filaments des tubes se fait en série:

Une résistance bobinée a été calculée calculée ( 150 ohms) pour absorber l'excédent de tension.

voici pris dans un "Radio-pratique" de 1951 un autre montage qui y ressemble aussi:Scan0001 2Scan0002 3Scan0003 1Scan0004

Click pour agrandir!

Ce genre de montage (très dangereux) implique l'utilisation impérative d'un transformateur d'isolement!

Je vais utiliser pour les essais mon alimentation secteur variable isolée du secteur afin de ne prendre aucun risque!

Une dernière précision:

Si vous voulez construire un poste a lampes il est ESSENTIEL que certains éléments soient prévus pour fonctionner ensemble:

C'est le bloc d'accord, le condensateur variable, et les deux transformateurs "moyenne fréquence"!

On vérifiera aussi que le transformateur de sortie son est bien adapté à la lampe B.F utilisée d'une part et au haut-parleur d'autre part.

Il est bien évident que si tous ces éléments proviennent (comme ici) du même poste le problème ne se pose pas!

Passons maintenant au démontage:

J'ai tout viré!Imgp8875Imgp8878 1

Le châssis a été repeint, et les composants clairement identifiés:Imgp8884On remarquera que j'ai remplacé les supports de tubes car ceux d'origine étaient très oxydés, et gardé toute la visserie, car maintenant....

==> Il va falloir tout remonter!

J'ai trouvé un plan de câblage de ce poste dans une ancienne revue:Cibot01J'ai aussi les documents correspondant au bloc d'accord utilisé:Bloc omega 303Bloc omega 303 2J'ai imprimé ces docs et me voilà prêt à débuter l'aventure!Imgp8891Je n'ai gardé que les éléments essentiels:

les tubes ont été contrôlés bons, les 4 condensateurs "mica" mesurés OK, Le condensateur variable et les transfos FI testés et bien dépoussiérés...

Une heure plus tard, voilà mon beau châssis:

Imgp8895Imgp8896

On débute le câblage par un gros fil de masse en cuivre de 20/10è

Imgp8901Les fils orange et jaunes à droite sont ceux du condensateur variable!

Dans un coin du châssis à gauche je vais visser un condensateur chimique double de ma fabrication:Imgp8907J'ai câblé à l'intérieur un 22µF400V et un 47µF400V: le négatif est commun et les deux positifs sortent sur des fils orange et rouge.Imgp8909Le tout est bien isolé et monté dans le coin gauche du châssis:Imgp8911Le haut-parleur a été rajouté et finalement, la résistance bobinée (des filaments) partira sous le châssis!Imgp8917Le fil vert relie en série les filaments des tubes...On aperçois le cordon secteur qui est relié d'un coté sur l'interrupteur du potentiomètre et de l'autre sur une barrette à cosses à coté de la valve.Imgp8920 3Le gros fil rouge rigide c'est la ligne de la "haute tension" ...Imgp8925Le câblage avance doucement... On fera attention de ne pas inverser l'entrée et la sortie des transfos FI: j'avais fait un repérage au crayon sur les boitiers!Imgp8927Pour ne pas faire d'erreur et surtout ne rien oublier, chaque liaison effectuée est marquée en rouge sur le schéma!Imgp8930C'est presque terminé!Imgp8940J'ai remplacé la résistance bobinée de 150 ohms par deux résistances de 75Ω 15 W qui sont plaquées contre la tôle du châssis...Imgp8945Tout est câblé...à part la lampe cadran!

Prêt pour les premiers essais:S7301425

A part une dernière correction de câblage (potentiomètre branché à l'envers) ...Ca fonctionne pas trop mal sur toutes les gammes:S7301435

Tous les composants ayant été préalablement vérifiés: cela n'a rien d'extraordinaire!

S7301456Ceux qui sont attentifs auront remarqué que le chimique double a disparu du chassis!

C'est que, entre temps, j'en ai eu besoin pour un autre poste et il a été remplacé par deux condos 32µF400V sous le chassis!

J'ai en plus, changé le haut-parleur car il était décentré.

Je ne suis pas allé plus loin car le poste en lui-même présente peu d'intérêt!!!

Avec un peu d'attention et de soin cette méthode permet (presque à coup sûr) de refaire fonctionner un poste, mais ce n'est plus de la restauration, mais de la "reconstruction à l'identique"..!

 

Quelques réflexions personnelles pour terminer:

Quel est l'intérêt de reconstruire ainsi un poste en 2015?

Finalement , c'est dépenser du temps et de l'argent pour un poste sans âme et dont l'utilisation reste occasionnelle et le fonctionnement n'est pas garanti...

La disparition des P.O et des G.O est hélas annoncée pour les années à venir...

Il reste les ondes courtes me direz vous?

Quiconque a écouté les ondes courtes sur un "vrai" récepteur de trafic considèrera à juste titre que ce genre d'appareil n'est pas du tout adapté!

Que faire alors de nos vieux postes?

Beaucoup de collectionneurs les laissent dans l'état se contentant d'entretenir l'aspect extérieur, d'autres restaurent (à minima) les plus beaux postes afin de pouvoir les faire fonctionner de temps en temps...

Ces appareils d'une autre époque deviennent de plus en plus de simples objets de décoration et cela est malheureusement inévitable!

En conclusion:

Laissons vivre nos vieux postes le plus possible dans leur état d'origine, c'est le meilleur service que nous pouvons leur rendre!

Toutefois, il n'est pas interdit de "se faire plaisir" avec une restauration attentive qui va respecter au maximum "l'esprit d'origine":

j'ai essayé ainsi, de faire cela, sur des postes anciens de ma collection comme le 930A Philips et aussi sur le "Royal luxon" de 1949 et le "Phrynis" de 1936...

Pour les autres: c'est le plaisir du dépannage qui prime!

On change les composants critiques, on les remet en état de marche, , et après une heure ou deux de fonctionnement, ils partent sur les étagères, témoins du passé pour les générations futures!

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 24/09/2015